Focus : Lorsque le fonctionnement du corps est perturbé…

 

De nombreux pesticides sont des perturbateurs endocriniens. Nous vous proposons ci-dessous un « zoom » sur ce type de substances, certainement à l’origine de nombreuses maladies…

 

C’est quoi ?

Les perturbateurs endocriniens sont des composés chimiques capables de perturber le système endocrinien, qui est la clef de voûte du corps humain. Ce système régule la croissance, le développement sexuel et même le comportement. En imitant ou altérant les effets des hormones, les perturbateurs endocriniens peuvent envoyer des messages contradictoires au corps qui ne fonctionne alors plus comme il faut.

C’est fréquent ?

Environ 40 pesticides utilisés en Europe possèdent des propriétés perturbatrices du système endocrinien et 30 d’entre eux peuvent être analysés dans notre nourriture sous la forme de résidus. D’autres substances chimiques sont également perturbatrices. On les retrouve dans les matières plastiques et dans bon nombre de matières chimiques de synthèse (maquillages, etc.).

Quels impacts ?

Puisque le système hormonal régule la plupart des fonctions du corps humain, les PE ont des répercussions nombreuses sur la santé humaine, comme chez les animaux. Des rapports scientifiques et officiels font le point sur l’état du savoir au sujet des PE.

Les cancers hormono-dépendants (prostate, testicules, sein), les perturbations du métabolisme (obésité, diabète), les anomalies de l’appareil reproductif (diminution de fertilité, puberté précoce chez les filles), les problèmes cardiovasculaires mais aussi les troubles mentaux et du comportement (mémoire, mobilité, attention) sont tous des effets potentiels des PE. Certains de ces effets sont toujours visibles après plusieurs générations.

Tout comme les vraies hormones du système endocrinien, les PE chimiques agissent à des niveaux de doses très faibles ! De plus, les PE sont d’autant plus dangereux lorsqu’ils agissent en même temps (effet cocktail). Or, notre organisme est quotidiennement en contact avec de nombreux PE issus de notre environnement.

 

Une des premières substances identifiées comme un PE est le pesticide DDT (dichlorodiphenyltrichloroethane). Après la contamination du Lac Apopka en Floride par un producteur de DDT local, le nombre d’alligators du Mississipi a été réduit de 90%. Des malformations avaient conduit à une réduction de la fertilité des alligators et une mortalité plus élevée chez les embryons, réduisant d’un même coup le nombre de naissances.

 

Des perturbateurs endocriniens dans notre nourriture : le TOP 3 !

Laitue

laitue

Tomate

tomate

Concombre

concombre

 


Pour plus d’informations sur les perturbateurs endocriniens, consulter :

–          Le rapport de PAN Europe (Pesticide Action Network) sur les PE (http://www.pan-europe.info/Resources/Reports/PANE%20-%202012%20-%20Consumer%20guide%20EDC%20-%20FR.pdf)

–          Le site internet  (http://www.disruptingfood.info/en/).

–          http://www.cancer-environnement.fr/274-Perturbateurs-endocriniens.ce.aspx


 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s