Vidéo : La Mort est dans le pré

 

« La Mort est dans le pré », est un documentaire (0h53) alarmant sur l’état de santé des agriculteurs empoisonnés par les pesticides qu’ils utilisent, et que nous consommons ensuite venant de cette agriculture contaminée.

Réalisé par Éric Guéret, ce film montre le cynisme de l’agriculture intensive, l’incroyable combat de ces agriculteurs victimes des pesticides, et nous rappelle qu’il est urgent de sortir du modèle agricole industriel actuel. Le journaliste a suivi le combat quotidien d’agriculteurs empoisonnés par les pesticides. Il dénonce avec conviction un scandale sanitaire annoncé.

« Aujourd’hui, on se retrouve avec une communication qui nous explique qu’il n’y a qu’un seul modèle possible qui est celui de l’agriculture chimique et de l’agriculture intensive. Les agriculteurs en sont eux-mêmes pour la plupart convaincus, et ils ont beau en crever, ils sont incapables d’en sortir. Voilà globalement ce que dénonce le film », explique Éric Guéret.

Le documentaire débute par le témoignage de l’agricultrice Caroline Chenet, veuve depuis un an suite à la mort de son mari d’une leucémie, empoisonné par les produits chimiques. « La vérité, c’est que les agriculteurs sont en train de mourir », dit-elle.

S’en suivent des témoignages, tous plus édifiants les uns que les autres, d’agriculteurs rendus malades à cause des pesticides. Ainsi nous pouvons entendre Paul François, ce céréalier charentais de 48 ans, nous raconter son combat contre la firme Monsanto. Il est aujourd’hui Président et fondateur de l’association « Phyto-victimes » regroupant les victimes des pesticides.

« Quand on découvrira toute la vérité sur les dangers des pesticides, ce sera un scandale pire que celui du sang contaminé, car les responsables savent ce qui se passe et ne font rien. C’est un grave problème de santé publique pour nous et pour les générations futures. Je n’ai pas de raisons de me taire » dit-il.

Des centaines d’agriculteurs français, souvent jeunes, sont donc frappés, victimes des produits phytosanitaires que l’on croyait « anodins », jusqu’au jour où les maux de tête, la fatigue, les comas successifs les ont conduits à l’hôpital. Diagnostics : Maladie de Parkinson, leucémie, cancers, syndrome myéloprolifératif,… 

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s