Journée d’information sur la transformation artisanale bio

Visuel simple

Cette journée d’information et d’échanges a eu lieu le samedi 13 juin 2015 à Namur, dans le cadre de la Semaine bio.

La transformation artisanale de produits bio est une richesse pour notre agriculture.

Elle contribue au développement de fermes familiales à taille humaine autonomes, elle stimule l’économe locale, elle fournit au citoyen une alimentation de qualité, pour notre santé et celle de la terre…

Elle rencontre néanmoins des obstacles

…notamment en ce qui concerne l’accès à des outils de proximité indispensables tels que les abattoirs et les moulins.

Le but de la journée ?

S’informer, comprendre et examiner des pistes de solution ! Une mise en bouche pour approfondir le sujet par des visites et la rencontre d’autres acteurs du secteur, en juillet et août.

Compte-rendu

Mot de bienvenue par Marc Fichers, secrétaire général de Nature & Progrès

Matinée : transformation artisanale de la viande

Les « ingrédients » d’une viande de qualité, par Stéphane Marchand, La Bouch’Bio

Associer culture et élevages, par Joël Lambert, ferme de Sainte Barbe

Situation des abattoirs en Wallonie, par Sylvie La Spina, Nature & Progrès

Les possibilités d’abattage à petite échelle pour les éleveurs, par Sybille Di Tana, Diversiferm

Certification bio d’un abattoir : comment ? par Pierre Hennebert, Certisys

Certification bio d’un abattoir : quels freins ? par Ariane Beaudelot, Biowallonie

Table-ronde : « Quelles solutions pour renforcer les possibilités de transformation artisanale de la viande en Wallonie ? »

Avec la participation des orateurs et de Danielle Elias (directrice de l’abattoir de Sclayn), Grégoire Copin (responsable qualité de l’abattoir de Sclayn), Catherine Colot (Socopro) et Bert De Caluwé (TÜV Nord Integra).

Après-midi : fabrication artisanale du pain

Quels « ingrédients » pour un pain de qualité ? par Marc Dewalque, artisan boulanger (partie 1partie 2)

Du grain au pain à la Boulangerie Legrand, par Angela Cara, Boulangerie Legrand

Du grain au pain : les outils de première transformation, par Stéphane Winandy, Diversiferm

Un moulin à la ferme de la Roussellerie, par Francis Dumortier, ferme de la Roussellerie

Certification bio d’un moulin : comment ? par Samya Aweis, Quality Partner

Certification bio d’un moulin : quels freins ? par Ariane Beaudelot, Biowallonie

Table-ronde :  » Quelles solutions pour garantir une farine de qualité pour nos artisans boulangers en Wallonie ? »

Avec la participation des orateurs et d’Hélène Louppe (Socopro) et Bert De Caluwé (TÜV Nord Integra).

Conclusions

Il a été mis en évidence lors de la journée que la transformation artisanale bio est menacée par les difficultés d’accès aux outils de transformation tels que les abattoirs et les moulins. Ces structures sont menacées par le manque de rentabilité et la perte des savoir-faire. Il est important, pour conserver une production et transformation locales, d’avoir accès à des outils de proximité. Enfin, afin de permettre la valorisation des produits transformés en bio, les abattoirs et moulins doivent être certifiés, ce qui n’est le cas que d’une partie de ces outils actuellement.

Nature & Progrès souhaite rechercher des solutions afin de permettre le développement de la transformation artisanale bio de la viande en renforçant l’accès aux abattoirs de proximité. Afin de mieux comprendre la problématique de la rentabilité de ces structures, des activités seront prévues en juillet et août (visites d’abattoirs, de bouchers et d’éleveurs). N’hésitez pas à nous rejoindre !


Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s