2017, une info à digérer !

Ce vendredi 8 décembre 2017 se tenait à Namur notre colloque annuel co-organisé par les trois représentants des citoyens consommateurs au sein du Collège des producteurs : Nature & Progrès, l’ACRF Femmes en milieu rural et l’ABREOC-VSZ.

Objectif de la journée : faire un bilan de l’actualité agricole et alimentaire de 2017 et proposer différents éclairages sur des thématiques-phares.

Les présentations de la journée sont disponibles ci-dessous.

couverture-ACRF


Partie 1 : 2017, une remise en question de l’élevage, de l’abattage et du bien-être animal

40 jours sans viande, dérives à l’abattoir de Tielt, lutte pour la reconnaissance des droits des animaux… Les actualités de 2017 montrent une mise en question, dans l’opinion publique, de notre relation aux animaux. Les débats sur l’élevage cristallisent autour des questions écologiques mais aussi et surtout éthiques. Les arguments des uns et des autres se basent souvent sur des informations partielles, reflétant peu les réalités wallonnes.

Le sujet a été abordé par Nature & Progrès sous la forme d’une pièce de théâtre mettant en scène une éleveuse, une agronome et une végétarienne. La pièce a abordé les 40 jours sans viande, les difficultés de trouver un abattoir proche de la ferme, l’abattage à la ferme, le lien entre éleveur et animal face à la mort de ce dernier, etc.

TextesSupportExtrait

Extrait pièce de théâtre.png

Nature & Progrès a invité deux experts à prendre la parole afin d’expliquer comment le bien-être animal est contrôlé dans les élevages et dans les abattoirs. Elisabeth Bernard est coordinatrice de l’équipe de contrôleurs de l’UBEA (unité du bien-être animal) de la Région wallonne. Bruno Cardinal est un agent de la Direction de la Qualité de la Région wallonne, en charge des matières liées au bien-être animal.

Présentation

Les présentations ont été suivies par un espace d’échanges avec le public.


Partie 2 : 2017, une année charnière pour les pesticides

Les pesticides sont partout autour de nous : dans nos assiettes, dans nos maisons, dans notre jardin… Les mois écoulés ont été riches d’événements : consultation publique sur les plans de réduction des pesticides, rebondissements autour du glyphosate, fipronil dans les œufs… VSZ s’est penché sur ces questions et apporte quelques clés pour mieux comprendre les enjeux.

Présentation

Echanges avec le public


Partie 3 : AFSCA et sécurité alimentaire

Texte à venir…

Présentation de Mr Walhin, porte-parole de l’AFSCA (disponible sous peu)

Echanges avec le public


 

One thought on “2017, une info à digérer !

  1. Une consommation excessive de viande est nuisible. La consommation de viande dans une part importante de la société contemporaine est exagérée. Invoquer la santé des consommateurs est de peu d’effet (beaucoup de gens consomment de l’alcool et du tabac sans pouvoir s’en empêcher), invoquer la maltraitance animale (élevage et abattage) n’est pas très efficace non plus (la chasse et l’abattage halal sont bien implantés). .

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s