Retour de notre table-ronde sur l’abattage de proximité au salon Valériane

 

Samedi 3 septembre, nous étions une vingtaine, éleveurs, consommateurs et personnes du secteur de la viande, réunis à l’occasion du salon Valériane autour du thème : « Abattoirs mobiles, conteneurs, tir au pré ? Explorons ensemble les alternatives qui préservent l’autonomie et l’artisanat des éleveurs en circuit court ».

dsc_0034

Une première présentation de Sylvie La Spina a permis d’exposer la situation générale: les abattoirs se spécialisent et leur nombre ne cesse de diminuer. Malgré le récent agrément de l’abattoir de Gedinne en bio qui améliore la situation, l’offre d’abattage reste lacunaire pour plusieurs zones en Wallonie, en particulier pour le secteur porcin, ovin et les volailles. Il est donc nécessaire de préserver les abattoirs existants et de créer de nouveaux outils là où c’est nécessaire.

Lien vers la présentation

Catherine Colot nous a ensuite présenté les résultats d’une étude réalisée par le Collège des producteurs qui s’est penché, d’une part, sur les freins et les leviers d’actions permettant la préservation des structures d’abattage existantes et d’autre part, sur la faisabilité de petites unités d’abattage en conteneur. L’analyse financière, qui est en cours, montre que ce type d’infrastructure, tout en étant relativement abordable, est difficilement rentable en raison notamment du coût en main d’œuvre et des faibles cadences d’abattage. Des plans financiers restent à élaborer en envisageant différents scénarii comme l’inscription de cette alternative dans une démarche de qualité ou encore la création d’une CUMA pour l’achat du module.

Le rapport final sera publié dans le courant du mois de septembre. En attendant, vous pouvez trouver les premiers résultats dans la présentation ci-jointe.

Enfin, deux techniques d’abattage permettant de supprimer le stress que peut subir l’animal lors du transport à l’abattoir ont été présentées: les camions d’abattage et l’abattage en prairie.

Plusieurs exemples européens ouvrent des perspectives pour la mise en place d’un abattoir mobile en Wallonie. Deux camion-abattoirs sont actuellement en circulation au sein de l’UE, l’un en Suède, l’autre en Allemagne. Il s’agit de deux modèles différents aussi bien au niveau des camions en tant que tel qui sont de dimensions différentes qu’au niveau du modèle économique. En Allemagne, il s’agit d’un indépendant qui travaille comme prestataire de service pour les agriculteurs en circuit court. Un fait particulièrement encourageant : ce dernier a reçu un label de distinction décerné par l’équivalent de l’AFSCA locale aux entreprises qui se distinguent par leurs bonnes pratiques sanitaires. En Suède, il s’agit d’une entreprise qui achète les animaux vivants auprès de 35 fermes partenaires. Elle revend ensuite la viande sous son propre label « viande éthique ». Un modèle similaire pourrait voir le jour en France très prochainement. Une commission parlementaire s’est penchée sur la question de l’abattage. Les résultats de l’enquête, attendus pour la fin du mois de septembre, devraient rendre possible ce type d’abattage en France.

L’abattage de bovins en prairie a également suscité de nombreuses questions lors de la table-ronde. Le modus operandi mis au point par un éleveur en collaboration avec des chercheurs du FIBL et qui a permis la légalisation définitive de cette technique en Suisse a été présenté. Au sein de l’UE, seul l’Allemagne autorise cette pratique. D’autres pays comme la France et l’Autriche connaissent actuellement une forte mobilisation pour qu’elle le soit chez eux également. Vous trouverez dans la présentation ci-jointe les bases légales qui autorisent ce type d’abattage en Allemagne et les restrictions qui sont d’application.

Lien vers la présentation

Cette rencontre a renforcé notre envie de creuser ces pistes qui favorisent le bien-être des animaux et des éleveurs et une production de viande de haute qualité. Nous travaillons actuellement à la rédaction d’un rapport rassemblant les informations disponibles et souhaitons également évaluer quelle pourrait être l’acceptation et la demande du public pour ces types d’abattage. Nous souhaitons pour cela consulter de manière plus large le « grand public » sur le type d’élevage et donc d’abattage que nous souhaitons. Des rencontres à ce sujet seront organisées prochainement – avis aux amateurs !

Benoit Delpeuch, animateur

3 thoughts on “Retour de notre table-ronde sur l’abattage de proximité au salon Valériane

  1. Je suis végétarienne et je pense que pour ceux de ma famille qui mangent encore de la viande, l’abattage au pré à l’aide d’une arme à feu me semble la plus adéquate. La pratique existe même si elle n’est pas encore totalement légalisée. Il faudrait obtenir une dérogation à la loi générale sur l’abattage pour pouvoir élargir et légaliser l’abattage au pré.. Il faut seulement un abattoir mobile pour procéder à la saignée post mortem (car celle-ci resterait obligatoire) ainsi qu’au dépeçage . La découpe peut se faire directement à la ferme ainsi que la congélation, la maturation , ainsi que la commercialisation.De plus, la commercialisation vers les centres urbains se fait déjà en camionnette.mais chaque fermier doit pouvoir livrer à domicile. Certains éleveurs pourraient , de cette manière, i sortir de la crise en s’attribuant une grosse partie de la valeur ajoutée. Les abattoirs mobiles sont aussi une bonne source d’emploi. Ils peuvent avoir leur propre vétérinaire itinérant pour garantir le bien-être animal ainsi que les conditions sanitaires réglementaires.Le vétérinaire pourrait aussi délivrer un document de certification ‘ abattage éthique’. Si les Wallons ne s’engagent pas dans ce type d’abattage, il peuvent dire adieu à leur élevage bovin.

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s