Avis de maraîchers : visite de la ferme de la Vallée

Six personnes et moi-même avons rendu visite à Daniel Deprez, gérant de la ferme de la Vallée, à Velaine (Sambreville), ce lundi 12 août. L’objectif premier de notre visite était de mieux nous rendre compte des réalités de la production maraîchère, des difficultés rencontrées, des enjeux.IMG_0267IMG_0280

La ferme de la Vallée comprend une trentaine d’hectares. Outre un élevage bovin et quelques cultures, Daniel et Nadine y cultivent légumes et fleurs depuis 1989. Au départ, les légumes étaient cultivés en pleine terre, puis, des serres tunnel ont permis d’accueillir géraniums et annuelles. La ferme a ensuite investi dans des serres multichapelles qui accueillent fleurs et légumes.

 IMG_0293 IMG_0298

La vente directe au consommateur est privilégiée depuis les débuts de la ferme, avec pour leitmotiv « Je fais vivre ma région, ma région me fait vivre ». En effet, la vente via les grandes surfaces a déçu Daniel : les exigences augmentent sans cesse et les prix baissent à cause de la concurrence des autres producteurs qui jouissent d’énergie ou de main d’œuvre moins chères. « Au plus on fait, au moins on gagne », nous dit-il. Daniel et Nadine ont décidé de miser sur le local, et affichent clairement la pastille « Agriculture de Wallonie » dans leur serre et dans le magasin.

IMG_0260 IMG_0307

A la ferme de la Vallée, on mise sur la qualité des produits. Plusieurs variétés de tomates sont cultivées dans le but de faire redécouvrir leur goût. D’ailleurs, la fête de la tomate, qui aura lieu ce 15 août, proposera à tous des dégustations et la découverte des produits de la ferme. La ferme propose également la vente de plants aux particuliers, assortie de conseils de culture. Enfin, Daniel et Nadine ont décidé de franchir le pas vers le bio. Actuellement, 10 des 30 hectares de la ferme sont en bio ou en conversion. Daniel nous explique qu’il obtient une meilleure réussite dans ses pratiques bio.

IMG_0257 IMG_0285

Venons-en aux serres, puisque c’est le thème de notre consultation actuelle. La ferme compte 1,6 hectares de serres dont 4.000 m² accueillent tomates, aubergines, poivrons, melons, fraises et salades. Les serres sont isolées grâce à une double paroi. Elles conservent parfaitement la chaleur : lorsque les températures descendent à -10°C en extérieur, 4°C subsistent dans la serre. De ce fait, il n’est pas nécessaire de chauffer. La culture des aromatiques fait partie des activités de la ferme, mais leur production hivernale (demande liée aux fêtes de fin d’année) a été arrêtée, à cause du coût de l’énergie. La production de tomates s’étale de début juin à début novembre, et est généralement suivie de la culture de salades nécessitant peu de chaleur. Les excédents de tomates sont transformés en coulis, sauces ou conserves de tomates entières, à la ferme.

IMG_0289 IMG_0304

Selon l’avis de Daniel Deprez, il n’est pas nécessaire de chauffer et d’éclairer les serres, hormis pour la production de plants et d’aromatiques. L’enrichissement en CO2 n’est pas pratiqué à la ferme de la Vallée, et ne lui semble pas nécessaire. La tourbe est utilisée, notamment en horticulture. Il est difficile, selon Daniel Deprez, de la remplacer par un produit alternatif comme le compost.

Retrouvez la ferme de la Vallée sur :

www.lafermedelavallée.be

https://www.facebook.com/LaFermedelaValleeVelaine?ref=stream

Qu'en pensez-vous ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s